Difficulté à voir ce message? Cliquez ici
Having trouble seeing this message? Click here

P E I N T U R E    E X T R Ê M E   1

E X T R Ê M E S   D A V I D S   -   M I N I - D I E U

D A V I D    L A F R A N C E       &       D A V I D   A R S E N E A U


Dans le cadre de Peinture Extrême, un événement qui rassemble les projets de 16 galeries montréalaises, la Galerie Dominique Bouffard présente en duo les artistes David Lafrance et David Arseneau sous le thème; «Extrêmes Davids – Mini Dieu».

«D’une manière générale, ces peintres nous invitent à envisager la position de l'artiste comme un mini-dieu, non pas dans le sens prétentieux du terme mais plutôt dans le sens du mot créateur. Mini-dieu, par exemple, travaille à la limite de ses capacités. Quand il atteint une extrême fatigue, qu’il a poussé sa réflexion jusqu'à ce qu’elle s’épuise ou se métamorphose, il devient de plus en plus familier avec l’univers qu’il cherche à créer. Maître de ses créations, Mini-Dieu prend aussi un recul face au poids, à la responsabilité du rôle de Dieu. C’est un choix humble qui l’aide à comprendre son ascension, sans trop avoir peur de tomber à chaque enjambée...

En somme, la peinture extrême a l’unique souhait de fuir ce qui s’empresse de la dompter, de la contenir, de l’expliquer. Dans ces quelques lignes, le sens de «peinture extrême» se glisse entre les mots et disparaît. Tout comme «peinture extrême», on peut se demander si «mini-dieu» n’est pas une image trop grandiose de l’artiste qui ne pourrait répondre aux attentes non seulement du peintre envers son propre travail, mais aussi à celles de l’observateur. »1

L’exposition regroupe des œuvres de David Lafrance, représenté en parmanence par la galerie, et de son invité David Arseneau originaire du Nouveau-Brunswick et détenteur d’un baccalauréat en beaux-arts de l’université Concordia. Duo inusité, les sujets de David Arseneau sont anéantis par une obsession iconographique alors que ceux de David Lafrance vont jusqu’à prendre de la drogue pour ne pas voir la réalité en face...

1 Extrait d’un entretien entre David Lafrance et Geneviève Robichaud


Quand : 16 Juin – 4 Juillet 2010

Vernissage : Mercredi 16 Juin, 18h

Horaire estival : Mercredi - vendredi 12 h – 18 h, samedi - dimanche 12 h – 17 h
 
 

Information:    info@galeriedominiquebouffard.com


* La phase 2 de Peinture Extrême se déroulera du 7 au 25 juillet avec un duo réunissant Sébastian Maltais et Étienne Lafrance

E X T R E M E   P A I N T I N G   1

E X T R E M E S   D A V I D S   -   M I N I - G O D

D A V I D    L A F R A N C E       &       D A V I D   A R S E N E A U



Under the banner "Extreme Painting", an event that brings together projects from 16 Montreal galleries, Galerie Dominique Bouffard presents the themed works of artist duo David Lafrance and David Arseneau entitled "Extreme Davids - MiniGod".

Generally speaking, our two painters invite us to view the artist as a mini-god, not in the pretentious sense of the word, but rather in the sense of "creator". For example, MiniGod works to the limits of his capacity. Pushing ideas and thoughts past their breaking point or into metamorphosis, he becomes more and more familiar with the universe he seeks to create. Master of his creations, MiniGod steps away from the weighty responsibility innate to his role as God. It is a humble choice which helps in understanding his ascension, without the terrible fear of falling with each stride.

All told, extreme painting carries the unique hope of escaping that which hurries to train it, contain it, or explain it. In these few lines, the meaning of "extreme painting" slips between words and disappears. And just like "extreme painting", we can ask ourselves if MiniGod is not too grand an image for the artist who can meet the expectations he holds for his own work no more than he can ever completely satisfy the observer.1

The exhibit pairs the works of David Lafrance, represented by galerie Dominique Bouffard and his guest, David Arseneau of New Brunswick, a Bachelor of Fine Arts from Concordia. They form an unusual duo: David Arseneau's subjects obliterated by an iconographic obsession while those of David Lafrance will use drugs to avoid facing reality...

1 Excerpt from an interview between David Lafrance and Geneviève Robichaud


When: June16 – July 4, 2010

Opening: Wednesday, June 16 at 6 PM

Summer schedule: Wednesday - Friday : Noon - 6 pm; Saturday - Sunday : Noon - 5 pm

Information: info@galeriedominiquebouffard.com



* Phase II of Extreme Painting :July 7 - 25 featuring the duo Sébastian Maltais and Étienne Lafrance

Galerie Dominique Bouffard
 
372 Sainte-Catherine ouest, Espace 508, Montréal, Québec H3B 1A2   514.678.7054
Facebook.com/dominiquebouffardgalerie